Actualités - Trampoline

Plusieurs Canadiens passent aux rondes suivantes à la première journée des Championnats du monde de gymnastique trampoline

TOKYO (Japon) – 28 novembre 2019 – Au terme d’une journée chargée de qualification aux Championnats du monde de gymnastique trampoline de la FIG 2019, le Canada a décroché plusieurs places en demi-finale et en finale, maintenant ainsi les espoirs de qualification olympique et pour les Jeux mondiaux en vie.


Plusieurs Canadiens passent aux rondes suivantes à la première journée  des Championnats du monde de gymnastique trampoline

Dans une compétition qui se déroule sur le site qui accueillera les épreuves de gymnastique aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 au Japon, la championne du monde en titre et double championne olympique Rosie MacLennan de King City en Ontario a démontré qu’elle était de retour en pleine forme au trampoline féminin, suite à la blessure qu’elle a subie au printemps. La Canadienne a amassé 102.995 points pour accéder à la demi-finale de samedi en vertu de sa 10e position. Samantha Smith de Vancouver en Colombie-Britannique, qui a remporté le titre panaméricain en août dernier, a aussi accédé à la demi-finale grâce à un pointage de 101.650 au 17e rang, tout comme Sarah Milette de Longueuil au Québec qui a amassé 100.440 points pour prendre le 23e rang. Sophiane Méthot de La Prairie au Québec, qui est aussi de retour de blessure, a amassé 98.015 points pour conclure l’épreuve au 39e rang. Le groupe canadien a aussi accédé à la finale par équipes qui se déroulera samedi soir.

« Je suis vraiment heureuse d’avoir réalisé 20 figures bien exécutées. Il y a certainement place à amélioration et j’étais un peu instable, mais c’était bien d’être en action, de faire partie de la même vague que les autres filles et de représenter Équipe Canada », a déclaré MacLennan qui s’est fracturé une cheville dans une étape de Coupe du Monde en mai dernier. « J’ai réalisé beaucoup de progrès, il me manque toujours un peu de régularité et un peu de volume, mais j’y travaille et j’ai certainement réalisé beaucoup de progrès, particulièrement au cours des sept dernières semaines depuis la dernière rencontre de Coupe du monde. » 

Chez les hommes, Keegan Soehn de Red Deer en Alberta a été l’unique Canadien à accéder à la demi-finale, prenant le 23e rang de la ronde initiale en vertu d’un pointage de 109.740. Les 24 premiers athlètes (avec un quota de trois athlètes par pays) ont ainsi accédé à la ronde demi-finale. Jérémy Chartier de Montréal au Québec a conclu la journée au 77e rang tandis que Nathan Shuh d’Elmira en Ontario a pris le 83e rang et Jason Burnett de King Township en Ontario a terminé l’épreuve en 95e position. Les Canadiens ne se sont pas qualifiés pour la finale par équipes. 

« La journée s’est très bien passée. J’ai obtenu mon meilleur pointage de l’année alors c’est un bon endroit pour le faire! J’ai complété une des routines imposées les plus complexes de ma carrière alors cela m’a permis de réaliser une marque personnelle pour la première routine en plus d’afficher un pointage cumulatif plus élevé », racontait Soehn, qui est double médaillé d’or des Jeux panaméricains. « Pour les demi-finales, j’aimerais offrir une autre routine solide et espérer avoir un pointage suffisamment élevé pour me permettre de poursuivre la compétition. » 

Jordyn Miller-Burko de Hamilton en Ontario a accédé à la finale du double mini-trampoline (DMT) féminin après avoir pris le troisième rang grâce à deux passages fantastiques pour amasser 69.600 points. Laurence Roux de Blainville au Québec a conclu l’épreuve au 10e rang avec 68.800 points. Kalena Soehn de Red Deer en Alberta a marqué 67.000 points, bons pour le 16e rang, puis Danielle Grieve de Regina en Saskatchewan a terminé 28e avec un pointage de 63.800.

« Aujourd’hui s’est mieux passé que je m’en attendais et j’en suis très emballée », a indiqué Miller-Burko qui dispute ses troisièmes Championnats du monde. « Pour la finale, mon plan est de ne pas trop réfléchir et pousser aussi fort que je le peux. »

Les Canadiennes ont aussi obtenu leur place en finale par équipe, qui sera disputée vendredi après-midi.

Mario Bruno de Kamloops en Colombie-Britannique a réalisé deux bons passages pour inscrire 73.900 points au DMT masculin, empochant son billet pour la finale de samedi. Émile Chateauvert de Boisbriand au Québec a été le meilleur des autres Canadiens avec une 34e place grâce à un pointage de 62.700, suivi par Jon Schwaiger d’Ancaster en Ontario au 37e rang avec un pointage de 60.000, puis Callum Sundquist de Sherwood Park en Alberta a pris la 43e position avec un pointage de 24.600. Le groupe ne s’est malheureusement pas qualifié pour la finale par équipes.

« J’ai connu un bon passage et l’autre n’était pas si bon, ce qui est tristement à l’image de mes dernières participations aux Mondiaux », a déclaré Schwaiger qui disputera aussi les qualifications en tumbling vendredi. « Ce fut une expérience d’apprentissage pour toute l’équipe. Mario a bien très bien fait. Je crois que tout le monde était très bien préparé et ce n’était tout simplement pas notre journée, mais nous allons de l’avant et nous commencerons les préparatifs pour les prochains Mondiaux. »

Au tumbling féminin, Jordan Sugrim de Brampton en Ontario a marqué 62.500 points pour conclure l’épreuve au 16e rang. Sa coéquipière du club Dynamo Gymnastics, Zoe Hipel d’Aurora en Ontario a marqué 60.500 points pour prendre le 21e rang. Seules les huit premières athlètes ont obtenu leur billet pour la finale de l’épreuve, dimanche.

« Aujourd’hui s’est bien passé, mais je peux faire mieux, quoique je n’offre jamais ma meilleure performance aux Mondiaux. Je suis modérément heureuse de ma prestation. Je me suis bien préparée pour cette compétition comparativement aux autres années alors je suis vraiment heureuse de ma progression jusqu’à aujourd’hui. Ça simplement pas été ma meilleure journée, mais pas ma pire non plus », a résumé Sugrim qui a annoncé qu’elle se retirait de la compétition après avoir participé à ses sixièmes Championnats du monde. 

Au menu de vendredi, il y aura les qualifications pour les hommes et les femmes au trampoline synchronisé, ainsi qu’au tumbling masculin, suivi par les finales par équipes en après-midi et en soirée. Samedi, les demi-finales du trampoline démarreront la journée, suivies par le tumbling féminin et le DMT masculin. La compétition prendra fin dimanche avec les finales du trampoline chez les hommes et chez les femmes, la finale du DMT féminin et la finale du concours général par équipes en après-midi.

RÉSULTATS COMPLETS : https://live.gymnastics.sport/schedule.php?idevent=15568

À PROPOS DE GYMNASTIQUE CANADA

Établi en 1969, Gymnastique Canada soutient la maîtrise du mouvement au Canada depuis cinq décennies à titre d’organisme national de régie du sport de la gymnastique au pays. Gymnastique Canada travaille en étroite collaboration avec les 12 fédérations provinciales et 700 clubs locaux pour offrir une grande variété de programmes et de services qui répondent aux besoins de tous les participants. Du développement de l’athlète à la formation des entraîneurs et des juges, Gymnastique Canada établit les normes et les pratiques d’opération du sport au Canada. Notre mandat est de promouvoir et d’offrir une expérience positive et diversifiée en gymnastique grâce à la prestation de programmes de qualité et sécuritaires. Visitez www.gymcan.org pour en savoir plus ou suivez-nous à @GymCan1. D’ici, on s’envole.

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter
Julie Forget
Directrice, Communications et marketing
Gymnastique Canada
À Tokyo : 819.210.2064 (seulement WhatsApp // +14 h  HE, +17 h HP)
Courriel : jforget@gymcan.org

Magasinez!