Actualités

Glasgow 2015 : le Canada se qualifie pour l’épreuve préolympique en gymnastique masculine

(GLASGOW, Écosse) 26 octobre 2015 – Au terme d’une journée mouvementée pour le Canada, l’équipe nationale masculine a obtenu son billet pour l’ultime épreuve de qualification olympique en terminant au 15e rang des qualifications aux Championnats du monde de gymnastique artistique.


Glasgow 2015 : le Canada se qualifie pour l’épreuve préolympique en gymnastique masculine

Les huit premières équipes de la qualification accèdent directement aux Jeux, alors que les équipes du neuvième au 16e rang, dont le Canada, devront en découdre pour les quatre derniers laissez-passer lors de la préolympique à Rio de Janiero en avril.

Le Japon termine en tête des 24 équipes après deux jours de compétition grâce à un score cumulatif de 358,884. Les huit premières équipes des qualifications seront de la finale par équipe mercredi.

La Chine suit en deuxième (357,027 points) devant la Grande-Bretagne en troisième (354,417).

La délégation canadienne a obtenu son billet pour la préolympique grâce à un score de 339,781 points.

La délégation canadienne est formée de Scott Morgan (Vancouver), Ken Ikeda (Abbotsford, C.-B.), Kevin Lytwyn (Stoney Creek, Ont.), Hugh Smith (Halifax), René Cournoyer (Repentigny, Qc) et Anderson Loran (Saskatoon).

Pour Tony Smith, directeur de l’équipe nationale, l’équipe s’est bien tiré d’affaires dans certaines épreuves, mais doit s’améliorer dans d’autres si elle veut espérer se qualifier pour les JO.

 « Je pense que les gars se sont retenus de peur de faire des erreurs, au lieu de montrer tout ce dont ils sont capables », confie-t-il.

 « Je m’attendais à voir une équipe plus confiante. Ils ont trimé assez dur pour se pavaner un peu – ils ne l’ont pas fait. »

 Malgré les difficultés de l’équipe dans certaines épreuves, Smith a souligné les bonnes performances individuelles, dont le 13e rang de Morgan au sol et la performance générale de Cournoyer (45e parmi 182 concurrents).

L’équipe croit en ses chances pour la suite des choses.

 « Il faut qu’on continue de travailler fort, affirme Lytwyn, qui participe à ses cinquièmes Mondiaux. On ne peut pas se permettre de prendre congé. Il faut qu’on reste en santé et qu’on enchaîne. »

La compétition se poursuit mardi alors que les femmes canadiennes se mesureront aux Américaines, aux Chinoises et aux Russes parmi les huit équipes en finale.

L’équipe canadienne menée par Ellie Black (Halifax) a déjà son billet en poche pour Rio grâce à son septième rang dans les qualifications plus tôt dans la compétition.

Magasinez!