Actualités

Médaille de bronze pour MacLennan aux Mondiaux de gymnastique trampoline

TOKYO (Japon) – 1er décembre 2019 – Rosie MacLennan de King City en Ontario a remporté une médaille de bronze à l’épreuve individuelle féminine de trampoline dimanche pour conclure les Championnats du monde de gymnastique trampoline de la FIG 2019 à Tokyo, au Japon. Le Canada repart de cette compétition avec trois médailles de bronze, une place de qualification en trampoline féminin et quatre places de quota pour les Jeux mondiaux de 2021 en tumbling et double mini-trampoline (DMT).


Médaille de bronze pour MacLennan aux Mondiaux de gymnastique trampoline

MacLennan est arrivée au Japon comme championne du monde en titre et elle a pu offrir une solide routine afin d’amasser 54.820 points et la médaille de bronze. Les Japonaises Mori Hikaru et Chisato Doihata ont ravi la foule locale en montant sur les deux premières marches du podium en vertu de pointages respectifs de 55.860 et 55.225. Samantha Smith de Vancouver en Colombie-Britannique a conclu la journée au septième rang en vertu d’un pointage de 53.450.

« J’ai opté pour une routine légèrement plus simple aujourd’hui et de maintenir la hauteur et la netteté de mes figures. Je crois que cela a été bénéfique puisque je me sentais un peu plus stable sur le trampoline et je suis très heureuse du résultat, a déclaré MacLennan. Je suis arrivée à cette compétition en tentant de me concentrer sur une journée à la fois et d’exécuter les meilleures routines possible. C’est ce que j’ai pu faire et pouvoir remporter une médaille est vraiment incroyable. Je suis très enthousiaste de rentrer à la maison, de reprendre l’entraînement et de continuer de travailler pour les prochaines étapes de la Coupe du monde l’an prochain. »

Jordyn Miller-Burko de Toronto en Ontario a été la première en action dimanche sur le site qui accueillera aussi les épreuves de gymnastique aux Jeux olympiques de l’été prochain dans la capitale japonaise. La Canadienne a pris le huitième rang de la finale du DMT après avoir connu des difficultés sur son premier passage, n’inscrivant aucun point, mais se reprenant à son deuxième passage avec un pointage global de 34.500. La Suédoise Lina Sjoeberg a remporté l’or grâce à un pointage de 69.000, devant la Britannique Dibb Bronwyn (68.800) et la Russe Aleksandra Bonartseva (68.200).

« Ce n’est pas exactement ce que je visais aujourd’hui, mais je suis quand même fière de moi et comment toute cette compétition s’est déroulée, a déclaré Miller-Burko au terme de sa première participation aux Championnats du monde. Ce que je retiens le plus de cette expérience est de ne pas laisser les nerfs prendre le dessus! »

Le Canada a conclu la compétition en prenant le quatrième rang de l’épreuve du concours général par équipes. C’est seulement la deuxième fois que cette épreuve est présentée alors le format est encore un peu nouveau pour les athlètes et les entraîneurs. Le Canada est monté sur la troisième marche du podium à cette épreuve l’an dernier, mais n’a pas été en mesure de faire mieux que les équipes de la Russie, des États-Unis et de la Chine qui occupaient les premières places dans cet ordre au terme de la rencontre de dimanche.

« La compétition d’aujourd’hui s’est très bien déroulée. Quand vous êtes dans les groupes en fin d’épreuve, vous ne pouvez pas vraiment voir comment votre équipe se débrouille jusqu’aux reprises alors cela maintient le suspens », a déclaré Jon Schwaiger de Calgary en Alberta qui représentait l’équipe dans la portion de tumbling masculin de l’épreuve. « Tout le monde revenait derrière le rideau en souriant alors c’est toujours bon. C’est une épreuve un peu plus trépidante, mais c’est une façon amusante de conclure la compétition. »

« J’ai connu la compétition de ma vie », a ajouté Mario Bruno de Kamloops en Colombie-Britannique qui a pris le quatrième rang de la finale du DMT masculin samedi. « Habituellement je suis très nerveux, mais j’ai réussi à entrer dans une bulle et je suis très heureux de ma performance en général. Je sais que je peux faire mieux, mais globalement je suis vraiment très heureux. »

Karen Cockburn, directrice de l’équipe nationale de gymnastique trampoline à Gymnastique Canada était très satisfaite de la performance globale de l’équipe. « Le trampoline féminin a vraiment brillé à ces Championnats du monde. Une médaille de bronze à l’épreuve individuelle féminine et au synchro féminin puis à l’épreuve par équipe démontre le talent et la profondeur que nous avons au Canada. Ces podiums en plus de la place de quota pour Tokyo 2020 donnent le ton à l’approche de l’année olympique. Au tumbling et au double mini-trampoline, les athlètes ont décroché toutes les places de quota pour les Jeux mondiaux de 2021 et ont tout juste raté le podium aux épreuves de DMT, démontrant que nous avons vraiment la possibilité de décrocher des médailles aux Jeux de 2021. »

Alors que les athlètes seniors rentrent au pays, ceux des catégories de groupes d’âge monteront sur scène à l’occasion des Compétitions mondiales de groupe d’âge 2019 à compter de jeudi. Le Canada y sera représenté par une équipe de 33 athlètes dans les quatre disciplines au programme dans les quatre catégories d’âge. Rachel Tam de Toronto en Ontario qui repart des Championnats du monde avec une médaille de bronze en trampoline synchronisé, cherchera à remonter sur le podium, cette fois à l’épreuve individuelle. Elle a aussi été médaillée de bronze aux Championnats du monde de 2018. Antonio Fernandes de Calgary en Alberta restera aussi à Tokyo pour participer à cette compétition, cette fois passant du tumbling au DMT.

RÉSULTATS COMPLETS : https://live.gymnastics.sport/schedule.php?idevent=15568

À PROPOS DE GYMNASTIQUE CANADA

Établi en 1969, Gymnastique Canada soutient la maîtrise du mouvement au Canada depuis cinq décennies à titre d’organisme national de régie du sport de la gymnastique au pays. Gymnastique Canada travaille en étroite collaboration avec les 12 fédérations provinciales et 700 clubs locaux pour offrir une grande variété de programmes et de services qui répondent aux besoins de tous les participants. Du développement de l’athlète à la formation des entraîneurs et des juges, Gymnastique Canada établit les normes et les pratiques d’opération du sport au Canada. Notre mandat est de promouvoir et d’offrir une expérience positive et diversifiée en gymnastique grâce à la prestation de programmes de qualité et sécuritaires. Visitez www.gymcan.org pour en savoir plus ou suivez-nous à @GymCan1. D’ici, on s’envole.

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter
Julie Forget
Directrice, Communications et marketing
Gymnastique Canada
À Tokyo : 819.210.2064 (seulement WhatsApp // +14 h  HE, +17 h HP)
Courriel : jforget@gymcan.org

Magasinez!